Crédit immobilier

De nombreux organismes spécialisés (banques en ligne, banques traditionnelles, établissements financiers) proposent la souscription à un crédit immobilier. Ce financement permet à l’emprunteur d’accéder au statut de propriétaire immobilier d’un bien que ce dernier soit en construction, déjà établi ou en rénovation.

Quel que soit le terme utilisé – « crédit immobilier » ou de « prêt immobilier » -, c’est à coup sûr le type de prêt le plus utilisé en France. C’est ce constat qui explique aujourd’hui la diversité des offres et services en la matière. Présent en France depuis 1971, l’octroi d’un crédit immobilier est un marché « mature » qui garantit des offres adaptées à toute une gamme de besoins exprimés par les consommateurs. Comme l’achat d’un bien immobilier est une étape très importante : il est fortement conseillé de prendre son temps et d’étudier toutes les offres présentes sur le marché.

Le crédit immobilier s’articule généralement autour de plusieurs prêts qui peuvent être souscrits individuellement ou combinés.

Le prêt bancaire immobilier ou prêt amortissable

Le prêt bancaire immobilier ou prêt amortissable est un prêt remboursable où toutes les conditions ont été définies à l’avance : les mensualités, composées d’une partie du capital et des intérêts, sont fixées sur une période déterminée à un taux précis jusqu’à la fin du remboursement du prêt. Accessible à tous, ce prêt est couramment utilisé sans critères spécifiques. Le choix le plus important à effectuer lors de la souscription d’un prêt de cette nature se situe au niveau du taux : variable ou fixe. Cependant, il existe des solutions (proposées par la majorité des banques) pour limiter les risques comme par exemple le taux variable capé qui fixe le taux maximum à ne pas dépasser.

Le prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro – ou PTZ – est le fruit d’une convention passée entre l’état et les établissements de crédit signataire. En échange d’une subvention d’Etat, perçue en compensation du manque à gagner, l’emprunteur accède à un crédit immobilier, sans intérêt ni frais de dossier. Cette solution est destinée à toutes personnes n’étant pas propriétaires durant les deux ans précédant la demande de prêt. Conçu pour favoriser l’accession à la propriété des ménages aux revenus modestes, il s’agit avant tout d’un prêt complémentaire plafonné qui ne peut être souscrit sans un prêt bancaire classique.

Le prêt in fine

Contrairement à la majorité des offres de prêt, le prêt bancaire in fine permet le remboursement uniquement des intérêts pendant la durée de votre contrat : ce n’est qu’à la fin de celui-ci que le paiement du capital est requis en une seule fois. Attractif en garantissant ainsi la diminution des mensualités, il est cependant, souvent plus conséquent à la fin du contrat puisque les intérêts payés sont calculés à la fois sur toute la durée et sur la totalité du capital emprunté.

Le prêt in fine est davantage utilisé avec une  opération d’investissement locatif car en cette occasion, les intérêts de l’emprunt font partie des charges déductibles des revenus fonciers.

Autres prêts

Il existe une multitude de prêts pouvant se combiner à votre plan de financement : le prêt 1% employeur, le prêt à l’accession sociale (PAS), le prêt conventionné, le prêt relais, le prêt palier, le prêt modulable, etc.