Crédit auto

Le crédit auto appartient à la grande famille des « crédits à la consommation » : il s’agit d’un crédit affecté au même titre que le crédit moto ou le crédit travaux. Dédiée à l’acquisition d’un véhicule (neuf ou d’occasion), cette solution de financement est généralement contractée sur les lieux de vente, au moment de l’achat auprès des professionnels de l’automobile. Elle inclut aussi bien l’achat d’une moto, d’un camping-car et d’une caravane.

Simulation crédit auto

Le montant maximum accordé lors de souscription d’un crédit auto dépend du choix du véhicule : état (neuf ou occasion), marque (BMW, Peugeot, Citroën, Renault, etc.), modèle (pour chaque marque), moteur (à essence, diesel, hybride), ancienneté (moins de deux ans, plus de 5 ans, etc.). Situé entre 3 000€ et 80 000 € voire parfois, 100 000€, le montant du crédit automobile s’adapte à votre plan de financement et varie – au-delà du choix de la voiture – en fonction de votre situation financière et professionnelle. La durée de remboursement quant à elle, s’étale de 12 à 84 mois pour une voiture neuve. Dans le cas d’un véhicule d’occasion, la durée pourrait être réduite puisque sa côte argus perd de sa valeur au fil des années.

Crédit auto pas cher

Le crédit auto permet d’obtenir un prêt d’un montant plus élevé que le prêt personnel et de bénéficier d’une durée plus étendue que ce dernier. Par ailleurs, ses mensualités et sa durée sont négociées au départ sans variation future. Cette solution ouvre également la possibilité de rembourser partiellement ou totalement son prêt sans intérêt.

Mais ses inconvénients sont aussi nombreux que ses avantages : il ne permet pas l’achat de véhicule en dessous d’un certain montant et il occasionne souvent des frais de dossier. Et enfin, s’agissant d’un crédit affecté, il ne peut être utilisé à d’autres fins.

Les services inhérents au crédit automobile (fluctuant en fonction des organismes de financement) sont choisis pour accompagner le consommateur durant toute la période de remboursement. Comme il s’agit également d’un crédit à la consommation, l’emprunteur est protégé par la loi lors de sa souscription : les lois Scrivener et Niertz instaurent des règles de conduite à suivre pour  l’établissement financier comme la remise d’une offre préalable, le délai de réflexion et le droit de rétractation, les modalités de remboursement et le droit de remboursement anticipé.